Pose d’implants dentaires : ce qu’il faut savoir

L’implant dentaire est la meilleure alternative pour remplacer une ou plusieurs dents manquantes. En effet, il permet l’obtention d’un résultat des plus esthétique, durable et confortable. De plus, il empêche votre structure osseuse de se résorber grâce à la stimulation continue qui s’opère lorsque vous mangez. Il joue parfaitement son rôle de racine artificielle. Si vous souhaitez recourir à la pose d’implants dentaires, on vous explique ici le type d’implant préconisé et pourquoi dans certains cas une greffe osseuse ou un comblement est nécessaire.

Déroulement de l’implantation

Voici comment se passe la pose d’un implant dentaire, étape par étape :

  • Consultation préopératoire : bilan radio en 3D et prescription préopératoire ;
  • Intervention chirurgicale : la durée de l’intervention est d’environ 15 à 30 minutes. Elle comprend l’anesthésie locale, le forage dans l’os maxillaire pour l’insertion de l’implant et la suture. S’ensuivent les recommandations postopératoires ;
  • Contrôle suite à la mise en place de l’implant ;
  • Ostéo-intégration : phase de cicatrisation durant laquelle l’implant va optimiser son intégration dans l’os ;
  • Mise en place de la couronne : une fois que la cicatrisation est totale.
implant dentaire

Les implants en titane de grade IV

Le succès d’une chirurgie d’implant dentaire se base sur l’ostéo-intégration. Or, le titane pur est doté d’une biocompatibilité de premier choix, ce qui le rend indispensable dans le domaine médical.

Le type d’implant en titane de grade IV est fréquemment utilisé au niveau de la cavité buccale. En effet, il garantit le plus haut taux de réussite car il s’intègre rapidement dans la structure osseuse.

Il est également très résistant et fiable. Sa durée de vie est quasi-illimitée si vous adoptez une bonne hygiène bucco-dentaire.

De plus, il n’est pas très onéreux, ce qui facilite son accessibilité pour le plus grand nombre, et notamment pour les patients qui recherchent une pose d’implant dentaire pas cher. Pour rappel, en France, le prix d’un implant dentaire peut varier de 700 à 1 500 euros en fonction de sa qualité.

Au sein de notre cabinet d’implantologie à Paris, nous proposons des implants en titane de grade IV (les plus chers et les meilleurs du marché) au prix de 800 euros.

Pourquoi avoir besoin d’une greffe osseuse ?

Vous devez vous demander pourquoi on vous parle de greffe osseuse alors que vous sollicitez une pose d’implants dentaires. C’est très simple, une chirurgie d’implant dentaire repose sur deux étapes :

  • L’insertion de l’implant dans l’os maxillaire ;
  • La pose de la prothèse dans l’implant (après une période de cicatrisation pouvant durer de 2 à 6 mois).

Après la première étape s’ensuit la phase capitale d’ostéo-intégration. Pour qu’elle se déroule parfaitement, votre os de la mâchoire ne doit pas être trop mince ou trop mou afin de bien supporter l’implant et lui apporter stabilité et robustesse.
Aujourd’hui la greffe osseuse s’apparente plus à un comblement osseux qu’à une réelle greffe.

implant dentaire

Le sinus lift ou comblement sinusien

Pourquoi avoir besoin d’un lifting des sinus ?

Un lifting des sinus est impératif en vue d’une pose d’implants dentaires si :

  • La mâchoire supérieure ne présente pas assez de hauteur osseuse ;
  • Les sinus se situent trop proches de la mâchoire.

Les raisons d’une perte ou d’un ramollissement osseux peuvent être multiples :

  • Les maladies parodontales (maladies des gencives) entraînent bien souvent une réduction de la masse osseuse ;
  • La perte de dents peut aussi favoriser une perte osseuse. En effet, lorsque les dents sont absentes depuis longtemps, l’os commence à se résorber.

Pose d’implants dentaires : déroulement du sinus lift

Cette procédure chirurgicale consiste à élever la membrane sinusienne afin de réaliser une greffe osseuse, qui a pour objectif l’augmentation du plancher sinusien. En effet, une fois la membrane de Schneider soulevée, l’espace créé va ensuite être comblé à l’aide d’un substitut osseux. Celui-ci peut provenir :

    • Du corps du patient (mâchoire), on parle alors d’os autogène ;
    • D’un autre individu (têtes de fémur décontaminées et stérilisées), on l’appelle l’os allogène ;
    • D’un substitut d’origine animal (corail ou bœuf décontaminé et stérilisé), semblable à l’os humain, c’est la xénogreffe ;
    • Des matériaux céramiques qu’on appelle TCP (phosphate tricalcique).

Au préalable, vous devez passer un examen radiologique qui sert à mesurer la hauteur et la largeur de votre cavité et à déceler toute pathologie pouvant exister dans cette zone.
Il est important de noter qu’il existe deux méthodes de sinus lift couramment utilisées : la technique par voie latérale dite directe et la technique par voie alvéolaire ou crestale dite indirecte.

Le sinus lift par voie latérale

Cette méthode consiste à accéder au maxillaire par le mur latéral. Elle est utilisée pour les patients qui présentent une hauteur alvéolaire résiduelle inférieure ou égale à 3 mm.

Le sinus lift par voie crestale

À l’inverse de la voie latérale, cette technique est une approche indirecte par la voie alvéolaire. C’est une procédure plus confortable pour le candidat à la chirurgie d’implant dentaire.

Cette méthode est indiquée pour les patients qui présentent au minimum 5 à 6 mm d’os alvéolaire résiduel en dessous du plancher sinusien.

L’implantologie a fait d’énormes progrès et contribue aujourd’hui fortement à vous redonner le sourire. N’hésitez pas à nous contacter si vous voulez recourir à la pose d’un implant dentaire ou si vous désirez plus d’informations sur les dernières techniques employées.

L’implantologie a fait d’énormes progrès et contribue aujourd’hui fortement à vous redonner le sourire. N’hésitez pas à nous contacter si vous voulez recourir à la pose d’un implant dentaire ou si vous désirez plus d’informations sur les dernières techniques employées.
Contactez nous

Prenez rendez vous pour un bilan esthétique de votre sourire